Le métier d’écrivain public

Le métier d’écrivain public existe depuis les temps les plus anciens. Scribe dans l’Egypte antique, en France, l’écrivain public se définit aujourd’hui comme « une personne qui rédige des lettres, des actes, pour ceux qui ne savent pas écrire ou qui maîtrisent mal l’écrit ». L’écrivain public écrit pour et avec autrui tout type de texte à caractère privé, administratif ou professionnel.

De plus, grâce aux technologies de la communication et de l’information, l’écrivain public contemporain peut développer un large éventail de services rédactionnels : documents administratifs, courriers personnels, discours, faire-parts, pages Web, biographies, récits de vie, textes littéraires, corrections, réécritures, etc. Il peut aussi animer des ateliers d’écriture ou assurer des permanences au sein d’associations ou dans les mairies. Il sait s’adapter à la demande, aussi bien pour le compte des particuliers, des entreprises et des collectivités locales, afin de leur permettre de communiquer de manière efficace. En faisant preuve d’écoute et d’empathie, il est un acteur social qui permet aux individus de répondre à leurs obligations dans une société où l’écrit est omniprésent.